TISONAGAN - SAISON 2

 

 

Pendant près de 250 ans, du  début du XVIIe siècle jusqu'au milieu du XIXe siècle, la traite des fourrures est une vaste entreprise commerciale dans l'étendue sauvage et boisée de ce que l'on connaît maintenant comme le Canada.

 

Soutenu principalement par le piègage de castors, ce commerce ouvre les portes de l'exploration et de l'établissement sur le continent, établit des liens sociaux, économiques et coloniaux entre les Européens et les Amérindiens  et joue un rôle déterminant dans la création du Canada.

 

Le nombre de trappeurs est cependant en forte diminution aujourd'hui. Les anciens quittent  le métier et il y a peu de jeunes pour prendre la relève.

 

Martin Leduc a l'âme du coureur des bois et est un jeune trappeur qui pratique la chasse et la pêche depuis son enfance. Il est aujourd'hui, avec sa conjointe Danielle Marchand,  propriétaire de la Pourvoirie Lac de l'Indienne située à Otter Lake dans la région du Pontiac au Québec.  Martin et Danielle sont des amants de la nature mais ce qu'ils aiment avant tout c'est la liberté, les grands espaces et l'aventure. Il est possible de les visiter à la pourvoirie en cliquant sur le lien suivant : www.squawlake.com

 

Copyright 2015, Didakto Communication, tous droits réservés. 

Le matériel et l' information contenue dans ce documentaire peuvent être utilisés seulement à des fins privées. Toute autre utilisation est strictement interdite. Aux fins de précision, la modification, le téléchargement, la publication, la reproduction sur un autre site, la diffusion sur Internet ou l'utilisation à des fins publiques ou commerciales du matériel et de l'information se trouvant dans ce documentaire est strictement prohibée sans l'accord préalable de DIDAKTO COMMUNICATION ou du titulaire de droits visé.

 

 

LA LÉGENDE MANITOU AMIK

Bien présent dans les légendes algonquiennes, Manitou Amik,    un castor géant, un jour pourchassé par Wiskedjak,  a traversé le lac Nipissing et s'est rendu jusqu'à la grande île qui se trouve à la jonction des rivières des Outaouais et de la grande rivière,   le St-Laurent.

 

On raconte que c'est là qu'il s'est arrêté et qu'il s'est transformé en pierre, formant une grosse colline, aujourd'hui appelé le Mont Royal.

 

Tisonagan signifie piège en langue Algonquine. Cette série a comme objectifs de faire connaître et de démystifier l'ancien métier de trappeur, de permettre aux jeunes et aux moins jeunes d'apprendre au sujet de la traite des fourrures, l'activité qui assura la fondation et la survie de la Nouvelle-France.

 

Voyez les autres épisodes de la série à www.didaktocommunication.com. Informations pour vous procurer un DVD de la série à didakto.d@gmail.com

 

Copyright 2014, Didakto Communication, tous droits réservés. 

Odjikanang l'étoile du Pékan

 

Odjikanang l'étoile du Pékan, aujourd'hui connue sous le nom de la Grande Ours est issue d'une légende algonquienne. Dans cet épisode, Martin le trappeur explique diverses techniques de piégeage du pékan. Il est aussi question des prises accidentelles. 

 

Tisonagan signifie piège en langue Algonquine. Cette série a comme objectifs de faire connaître et de démystifier l'ancien métier de trappeur, de permettre aux jeunes et aux moins jeunes d'apprendre au sujet de la traite des fourrures, l'activité qui assura la fondation et la survie de la Nouvelle-France.

 

Voyez les autres épisodes de la série à www.didaktocommunication.com. Informations pour vous procurer un DVD de la série à didakto.d@gmail.com

 

 

 

 Longue journée d'été (Pìcha-kìjigad) 

 

Premier épisode de la deuxième saison, Pìcha-kìjigad nous plonge dans des moments bien différents de ce que la série nous avait habitué à voir.  La saison chaude, a depuis longtemps fait fondre  la neige et la glace. La pourvoirie est sortie de son hibernation et la nature reprend son cours. L’été est une courte saison et elle sert aussi à préparer l'hiver qui vient.  Pour Martin, c'est un moment idéal pour parcourir les territoires et partir à la recherche de fourrures en scrutant les étangs et les ruisseaux pour déceler des signes de vie. Dans cet épisode, il sera question de la prospection des territoires, de pêche et même d'une vieille mine abandonnée sur le territoire du lac de l'Indienne.

 

Épisode dédié à la mémoire de Monsieur Mathieu André, surnommé Mestenapeu ( le grand homme). Né le 3 mars 1904, à Uapaskush, au Labrador et d’origine Montagnaise,  il est trappeur et chasseur de métier. Également reconnu pour ses talents artistiques, Mathieu André a contribué de façon significative à la découverte de gisements 

de fer au Labrador et sur la Côte-Nord. Dès son jeune âge, il sera considéré comme l'un des meilleurs chasseurs et trappeurs montagnais. Les explorations, la découverte de territoires et de ressources n’auraient pu être réalisées sans sa grande contribution. 

 

Conception, réalisation, recherche, scénarisation, tournage, montage, photos, environnement sonore,  infographie et transcription : JF Thibodeau ( Didakto Communication).

www.didaktocommunication.com - didakto.d@gmail.com

 

 

 

 

 Takwagi la saison qui accourcit les jours- (partie 1)

 

 

Avec le retour des couleurs d’automne,  Martin sent déjà monter la fièvre et l’appel du bois.  Pour aborder progressivement la prochaine saison qui s’annonce,  il doit se réserver du temps pour mettre de l’ordre dans son matériel de piégeage et  le réparer au besoin.

 

Les pièges qu’utilisent Martin sont, pour la plupart, des armes mortelles au même titre qu’une arme à feu. Il est important de les vérifier et de les ajuster. Parfois, et même assez souvent, le remplacement de certaines pièces est nécessaire.

 

 

 

Conception, réalisation, recherche, scénarisation, tournage, montage, photos, environnement sonore,  infographie et transcription : JF Thibodeau ( Didakto Communication).

www.didaktocommunication.com - didakto.d@gmail.com

 

 

 

 

Takwagi la saison qui accourcit les jours- (partie 2) 

 

Avec le retour des couleurs d’automne,  Martin sent déjà monter la fièvre et l’appel du bois.  Pour aborder progressivement la prochaine saison qui s’annonce,  il doit se réserver du temps pour mettre de l’ordre dans son matériel de piégeage et  le réparer au besoin.

 

Les pièges qu’utilisent Martin sont, pour la plupart, des armes mortelles au même titre qu’une arme à feu. Il est important de les vérifier et de les ajuster. Parfois, et même assez souvent, le remplacement de certaines pièces est nécessaire.

 

 

 

Conception, réalisation, recherche, scénarisation, tournage, montage, photos, environnement sonore,  infographie et transcription : JF Thibodeau ( Didakto Communication).

www.didaktocommunication.com - didakto.d@gmail.com

 

 

 

 

Tisonagan - Kikinotatita : Unissons nos voix

 

Dernier épisode de l'année 2014 avec un invité extraordinaire. T8aminik Rankin, grand chef héréditaire des algonquins est issu d’une longue lignée de chefs et d’hommes médecine. Il fait partie de la dernière génération ayant vécu la vie nomade de ses ancêtres. Il est aussi un survivant de l’horrible période des pensionnats indiens. Il est passé à la pourvoirie en compagnie de Marie-Josée Tardif, journaliste et apprentie femme-médecine, pour y passer quelques jours.  Lors de ces trois jours, il en a profité pour livrer des enseignements autochtones à l’équipe Bien-être et sécurité des élèves du CEPEO et bien entendu pour discuter de trappage et de chasse avec Martin.

 

 

 

 

 

 

 

 

Tisonagan - La Bastringue

 

Nous sommes au début janvier, la saison de trappe est plutôt lente cette année. Martin a fait le choix  d’installer moins de piège afin de laisser à la faune de la région la chance de se reproduire et de s’adapter aux changements occasionnés par les coupes de bois sélectives sur son territoire. 

 

Il se consacre donc à d’autres tâches très importantes. Il profite de la visite de son fils Yan pour compléter la construction de la cabane à sucre et terminer les installations pour la saison de la pêche blanche.

 

Yan est jeune musicien et un auteur-compositeur-interprète. Comme son grand-père et son père, il a développé une passion pour la musique a un très jeune âge. Fort occupé par ses études et son travail, il adore passer du temps à la pourvoirie pour travailler avec son père Martin. 

 

Invité spécial : Yan Leduc auteur-compositeur-interprète

 

Remerciements à Martin Leduc et à Yan Leduc

Tisonagan : paroles et musique Yan Leduc

J'espère que tu le sais: paroles et musique, Yan Leduc

 

Conception: JF Thibodeau

Réalisation et production: JF Thibodeau

Recherche : JF Thibodeau

Textes : JF Thibodeau

Révision des textes: Guy Thibodeau

Expert de contenu: Martin Leduc

Tournage, montage et environnement sonore:

JF Thibodeau

Photos: JF Thibodeau

Narration: Guy Thibodeau

Sonorisation narration : Gabriel Thibodeau, 

Studio Gab, Paris, France.

Lieu de tournage:

Pourvoirie Lac de l'Indienne, Otter Lake, Qc.

www.squawlake.com

 

 

 

 

 

 

 

 

© 2013,  DIDAKTO COMMUNICATION, all rights reserved.

SUIVEZ-NOUS :
  • Facebook Classic
  • c-youtube
  • Blogger Classic
  • Twitter Classic