Tisonagan signifie piège en langue Algonquine. Cette série a comme objectifs de faire connaître et de démystifier l'ancien métier de trappeur, de permettre aux jeunes et aux moins jeunes d'apprendre au sujet de la traite des fourrures,  l’activité qui assura la fondation et la survie de la Nouvelle-France.

 

Pilier de la colonie, ce commerce ne reposait guère sur une économie monétaire, mais sur un système de troc impliquant, d’une part, des nations autochtones et, d’autre part, les colonisateurs européens.

 

Pendant près de 250 ans, du début du XVIIe siècle jusqu’au milieu du XIXe siècle, la traite des fourrures est une vaste entreprise commerciale dans l’étendue sauvage et boisée de ce que l’on connaît maintenant comme le Canada.

 

Soutenu principalement par le piègage de castors ce commerce ouvre les portes de l’exploration et de l’établissement sur le continent, établit des liens sociaux, économiques et coloniaux entre les Européens et les Amérindiens  et joue un rôle déterminant dans la création du Canada.

 

Les guerres entre les Iroquois et les alliés des Français entraînèrent la destruction de la Huronie en 1649 et engendrèrent de lourdes pertes démographiques chez les Algonquins. Ces événements  portèrent un dur coup au commerce des fourrures dans la mesure où Algonquins et Hurons ne venaient plus approvisionner les Français. Par conséquent, au début de l’an 1653, la colonie était au bord de la faillite.

 

L’année 1653 ramena tout de même l’espoir. On vit alors apparaître un phénomène nouveau, à savoir la « course des bois », au moment où, pour la première fois, de jeunes gens allèrent cueillir les fourrures auprès des peuples autochtones. Cette aventure allait donner naissance au fameux coureur des bois dont la présence se généralisa au milieu de la décennie 1660. Dorénavant, les Français se rendront en canot dans les « Pays d’en Haut » y chercher les fourrures nécessaires à la traite.

 

Le nombre de trappeurs est cependant en forte diminution aujourd'hui. Les anciens quittent  le métier et il y a peu de jeunes pour prendre la relève.

 

Martin Leduc a l'âme du coureur des bois et est un jeune trappeur qui pratique la chasse et la pêche depuis son enfance. Il est aujourd’hui, avec sa conjointe Danielle Marchand,  propriétaire de la Pourvoirie Lac de l’Indienne située à Otter Lake dans la région du Pontiac au Québec.  Martin et Danielle sont des amants de la nature mais ce qu'ils aiment avant tout c'est la liberté, les grands espaces et l'aventure. Il est possible de les visiter à la pourvoirie en cliquant sur le lien suivant : www.squawlake.com

 

Copyright 2013, Didakto Communication, tous droits réservés. 

Le matériel et l' information contenue dans le site peuvent être utilisés seulement à des fins privées. Toute autre utilisation est strictement interdite. Aux fins de précision, la modification, le téléchargement, la publication, la reproduction sur un autre site, la diffusion sur Internet ou l'utilisation à des fins publiques ou commerciales du matériel et de l'information se trouvant dans ce site est strictement prohibée sans l'accord préalable de DIDAKTO COMMUNICATION ou du titulaire de droits visé.

TISONAGAN - SAISON 1

Épisode 1 - Tisonagan

 

Épisode 2- La récolte

Épisode 3 - Sur la piste des loups

Épisode 4 - Festins sauvages

Épisode 5 - Charmes d'hiver

Épisode 6 - La préparation des fourrures

Copyright 2013, Didakto Communication, tous droits réservés. 

Le matériel et l' information contenue dans le site peuvent être utilisés seulement à des fins privées. Toute autre utilisation est strictement interdite. Aux fins de précision, la modification, le téléchargement, la publication, la reproduction sur un autre site, la diffusion sur Internet ou l'utilisation à des fins publiques ou commerciales du matériel et de l'information se trouvant dans ce site est strictement prohibée sans l'accord préalable de DIDAKTO COMMUNICATION ou du titulaire de droits visé.

 

Voyez le 6ème épisode de Martin le trappeur- Tisonagan, «La préparation des fourrures».

 

Dans cet épisode, vous verrez des paysages d'hiver fantastiques et des moments en bonne compagnie alors que la neige nous garde à la pourvoirie une soirée de plus que prévu.  Avant de reprendre la route et retrouver l'accès à la route qui mène au village et à la ville, Martin devra réparer la souffleuse à neige. 

 

Martin explique le processus de vente et d'achat des fourrures et nous donne beaucoup d'information sur la préparation des fourrures.

Charmes d'hiver est le 5e épisode de la série Martin le trappeur-  Tisonagan.

 

Au cours de cet épisode, nous suivons la meute de loups qui se promène sur le territoire de la pourvoire en vérifiant les collets pour les lièvres.

 

Martin explique le mécanisme de fonctionnement des pièges et la prise des loutres et du pékan. Vous verrez la prise de deux belles loutres et d'un pékan.

 

Festins sauvages est le quatrième épisode de la série Tisonagan en compagnie de Danielle Marchand, propriétaire de la Pourvoirie Lac de l'Indienne.

 

Après plusieurs heures à installer des pièges, 

des collets pour attraper des lièvres et à suivre la piste des loups, nous passons prendre Danielle au lodge.

 

Danielle a préparé un dîner de fin de journée composé de viandes sauvages et d'une crème de chanterelles question de se réchauffer avant de reprendre le travail. Martin a trouvé une façon bien originale de faire cuire le tout près du lac. Pendant que Martin déneige les 5km de chemin qui séparent la pourvoirie de la route qui mène au village, Danielle prépare un souper bien spécial. 

 

 

Sur la piste des loups est le troisième épisode de la série Tisonagan. Dans cette épisode, nous suivons la piste d'une meute de loups qui se promène sur le territoire de la pourvoirie. Martin explique les tactiques de chasse employées par les loups. 

 

Martin explique les notions de sécurité en lien avec l'utilisation des pièges et la fabrication des collets pour trapper le lièvre. 

La récolte est le deuxième épisode de la série Tisonagan. Tourné en novembre 2013 lors de l'ouverture de la saison de trappe. Ce deuxième épisode nous permet de voir les prises bien intéressantes récoltées dans les pièges installés la journée précédente. 

 

Il est possible de voir les castors, rats musqués, le coyote et même l'ours que Martin a capturé avec un piège à patte.

Tisonagan est le premier épisode de la série portant le même nom. Cet épisode a été tourné lors de la première journée de l'ouverture de la saison de trappe en novembre 2013. Martin explique le fonctionnement et l'importance de bien installer les pièges. 

 

Martin Leduc a l'âme du coureur des bois et est un jeune trappeur qui pratique la chasse et la pêche depuis son enfance. Il est aujourd’hui, avec sa conjointe Danielle Marchand,  propriétaire de la Pourvoirie Lac de l’Indienne située à Otter Lake dans la région du Pontiac au Québec. 

© 2013,  DIDAKTO COMMUNICATION, all rights reserved.

SUIVEZ-NOUS :
  • Facebook Classic
  • c-youtube
  • Blogger Classic
  • Twitter Classic